La greffe est une méthode de multiplication végétative permettant de reproduire une plante, tout en conservant ses caractéristiques.
La greffe peut également permettre d’aider une plante à s’adapter à un type de sol où elle aurait du mal à évoluer par le biais d'un porte-greffe adapté.

La technique consiste à "souder", à associer, un greffon de la plante que l’on veut reproduire sur un porte-greffe qui sera le système racinaire. 

Dans notre pépinière fruitière, nous utilisons les techniques de greffe suivante:

La greffe en écusson

La greffe en écusson est l’une des techniques les plus courante pour la multiplication des arbustes, des arbres d’ornement, des arbres fruitiers et des rosiers. Ce type de greffe consiste à prélever un bourgeon de l’espèce que l’on souhaite reproduire, et à l’insérer sous l’écorce du porte-greffe.
La greffe en écusson peut se pratiquer en début d'été, au moment de la montée de sève, on parle alors de greffe à "œil poussant". Ceci est généralement réservé aux agrumes et aux rosiers.
Pour tous les autres, on pratique une greffe à "œil dormant", c'est-à-dire de juillet à octobre. Le bourgeon greffé "dormira" tout l'hiver et ne poussera qu'au printemps suivant.

La greffe à l’anglaise

C'est une greffe de rameau qui comporte généralement 2 yeux (bourgeons). Elle est pratiquée en hiver "sur table", au printemps et à l'automne au champ.

Le chip-budding


Cette technique que l'on peut traduire par "greffe en copeau" peut se réaliser toute l'année. Certaines périodes y sont plus propices que d'autres, comme le printemps et l'automne. Sur le principe, la greffe en chip-budding consiste à implanter un petit morceau d'écorce (le "chip") pourvu d'un bourgeon dans l'écorce d'un porte-greffe. 

Vous souhaitez apprendre à greffer? Rendez vous sur la page Formation pour connaitre nos dates de transmission spécifique sur la greffe.